Rimouski : Groupe TVA menace ses employés d’un lock-out la veille de Noël

Réunis en assemblée générale jeudi soir, les employés de la station de TVA à Rimouski ont rejeté à 87 % l’ « offre finale et globale » présentée par l’employeur. Le jour avant, soit mercredi, l’ensemble des employés a reçu une lettre dans laquelle l’employeur menace les travailleurs d’un lock out au mois de janvier s’ils n’acceptaient pas l’offre.

« Juste avant de partir pour le temps de fêtes, ces personnes ont une menace sournoise qui plane au-dessus de leur tête. En plus d’être une tactique odieuse, cette pratique contrevient aux dispositions du Code du travail et nous faisons une plainte » d’expliquer Réal Lebœuf, conseiller syndical avec le SCFP.

En effet, le Syndicat des employés de la station de TVA a immédiatement répliqué en demandant au CCRI de réactiver une plainte de négociation de mauvaise foi qui avait été déposée en début d’année 2017.

 « L’offre globale et finale a été déposé le 13 décembre dernier après seulement six jours de négociation en 2 ans. De plus, l’employeur n’a jamais voulu entendre les réelles préoccupations des employés de la station de Rimouski, ce n’est pas un exemple de négociation de bonne foi » de conclure Richard Labelle, président région SCFP 687.

Ces travailleurs sont sans contrat de travail depuis décembre 2015.

Partagez!