Réseau de transport de Terrebonne – Mascouche, les chauffeurs épuisés et la sécurité des utilisateurs menacée

Alors que depuis des semaines, les employés du réseau de transport de Terrebonne – Mascouche font part d’une multitude de problèmes à l’employeur (Keolis), rien n’a encore été fait afin de corriger les ennuis liés à la livraison des services sur le territoire des municipalités de Mascouche et de Terrebonne. Les employés de la section locale 4846 du SCFP ont donc choisi de sortir manifester ce jeudi.

Les chauffeurs veulent signaler à la population en générale, et aux utilisateurs en particulier, que les horaires de déplacement sont trop serrés et leur imposent un rythme qui ne leur permet même pas de se conformer au Code de la route dans certains cas.

« On comprend que Keolis gère une entreprise et qu’ils veulent faire des profits, mais si on donne un mauvais service il n’y en aura pas de profit parce que les gens vont changer leurs habitudes de transport », a affirmé le président du syndicat Jean-Pierre Lauzon.

De plus, les horaires de travail irréguliers imposés par l’employeur rendent la vie impossible aux chauffeurs en plus d’augmenter le niveau de stress et de fatigue.

Les chauffeurs étant souvent contraints de partager leurs horaires de travail entre deux séquences discontinues, la conciliation travail-famille est difficile et le niveau de fatigue augmente et affecte leur santé. « Nous sommes responsables de la sécurité de nos passagers, on doit être alerte et les conditions actuelles ne le permettent pas », a conclu M. Lauzon.

Partagez!