J’appuie les brigadiers et brigadières scolaires de Montréal!

Matin, midi et soir, beau temps, mauvais temps, les 660 brigadiers et brigadières scolaires de Montréal protègent ce que nous avons de plus précieux: les enfants.

Ce sont des employés du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Ils sont sans convention collective depuis le 31 décembre 2015.

Leur salaire horaire est présentement de 16,14$ de l’heure. Ils sont normalement payés 4h30 par journée travaillée. Ils doivent être disponibles d’environ 6h45 le matin jusqu’à 16h le soir. Chaque jour, ils doivent effectuer 6 déplacements pour se rendre à leur intersection et en revenir.

Ceux d’entre eux à statut permanent et temps plein gagnent présentement environ 13 000$ par année en revenu de travail. Ils réclament un rattrapage salarial qui les rapprochera de la moyenne des autres brigadiers scolaires du Québec.

«Notre mission est de veiller sur les enfants de toutes les écoles primaires de l’île de Montréal. Nous les protégeons contre l’impatience des usagers de la route. C’est un métier dangereux, nous en voyons de toutes les couleurs», a expliqué Diane Girard, présidente du syndicat des brigadiers scolaires de la Ville de Montréal, section locale 930 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

«Il est temps que l’administration Plante et la direction du SPVM reconnaissent notre rôle à sa juste valeur. Nous en avons assez d’être les oubliés et les mal-aimés. Nous réclamons un revenu qui nous permette de bien vivre à Montréal», d’ajouter Diane Girard.

  • Pour envoyer un mot d’encouragement aux brigadiers et brigadières, ou pour savoir comment leur donner un coup de pouce, écrivez-leur à scfp930@videotron.ca

Comptant près de 116 000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70% de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit 32 240 membres. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants: les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le secteur maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.