Nouvelle convention collective pour les employés municipaux de Sainte-Élisabeth

Ce mardi matin, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a signé une nouvelle convention collective pour les employés municipaux de Sainte-Élisabeth, dans Lanaudière. L’entente couvre la période du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2021, pour un total de cinq ans. Elle prévoit des augmentations salariales totales entre 7,5 et 9%, selon l’évolution de l’Indice des prix à la consommation (IPC).

Une augmentation progressive de la cotisation de l’employeur au régime de retraite a aussi été négociée. Cette augmentation sera de 0,5% par année, de manière à atteindre une cotisation de l’employeur de 11,5% du salaire en 2021. De plus, le Régime de retraite à financement salarial (RRFS-FTQ) sera implanté en remplacement du REÉR collectif actuel.

Par ailleurs, la nouvelle convention collective préserve les acquis quant à la sécurité d’emploi, aux vacances, aux assurances ainsi qu’aux congés sociaux et congés de maladie.

Elle s’applique aux trois employés cols bleus et blancs de Sainte-Élisabeth, membres de la section locale 4520 du SCFP. L’entente de principe était intervenue en mars 2017, puis avait été approuvée par 100% des membres le 18 septembre dernier.

«Les négociations se sont déroulées avec courtoisie et efficacité. Seulement trois séances ont été nécessaires. Cela démontre qu’avec de la bonne foi, on peut négocier rapidement des ententes gagnant-gagnant», a expliqué Maxime Valade, conseiller syndical au SCFP.

Comptant près de 115,000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70% de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit 32,240 membres.

Partagez!