Nouvelle convention collective pour les chauffeurs d’autobus du RTL

Réunis en assemblée générale ce samedi en milieu de journée, les chauffeurs d’autobus du Réseau de transport de Longueuil (RTL) ont entériné leur nouvelle convention collective. Ils se sont prononcés par scrutin secret à 79% en faveur de l’entente de principe intervenue le 5 juin dernier entre leur syndicat et l’employeur.

D’une durée de cinq ans, l’entente couvre la période du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2021. Elle prévoit des augmentations salariales totales de 11% réparties sur cette période.

Les faits saillants de la nouvelle convention collective sont une série de mesures pour améliorer tout à la fois les temps de parcours, le service à la clientèle et le climat de travail des quelque 750 chauffeurs. Ces mesures découlent de la priorité numéro un des chauffeurs dans cette négociation, résumée par leur slogan: «Le service aux usagers, notre priorité».

À cet égard, notons d’abord un investissement d’un million de dollars sur cinq ans pour améliorer les temps de parcours. Aussi, le syndicat et l’employeur s’engagent à convenir paritairement des modifications des trajets découlant des chantiers majeurs: pont Champlain, pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, Réseau express métropolitain (REM) et terminus de la station de métro Longueuil. Enfin, le comité des horaires et assignations aura un mandat spécial d’amélioration de son processus de production.

«Cette nouvelle convention collective est une victoire importante pour les chauffeurs du RTL mais aussi pour l’ensemble de la population de Longueuil. Elle va permettre aux chauffeurs d’être beaucoup mieux entendus pour améliorer l’efficacité du transport en commun sur la Rive-Sud. Les membres de notre syndicat se sont fortement mobilisés pendant plus d’un an pour en arriver là. La clé a été de gagner puis de garder l’appui des usagers et de la population», a expliqué Sylvie Champagne, présidente du Syndicat des chauffeurs d’autobus du RTL, section locale 3333 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Rappelons qu’il y a près d’un an, le 4 juin 2017, les chauffeurs d’autobus du RTL avaient voté à 98% en faveur d’un mandat de grève à déclencher au moment jugé opportun. Par la suite, ils ont porté au travail des t-shirts puis des chandails orange arborant le slogan «Le service aux usagers, notre priorité». Au cours du printemps 2018, ils ont eu recours à des moyens de pression ciblant la structure administrative de l’employeur, tout en épargnant le service aux usagers.

Comptant près de 116,000 membres au Québec, le SCFP représente quelque 7270 membres dans le transport terrestre au Québec.

Partagez!