Autre vol et prise d’otages contre des travailleurs de Garda World
« Il faut bien vendre de la sécurité pour lésiner sur la sécurité de ses employés ! »

Le Syndicat national des convoyeurs de fonds chez Garda World (SNCF-SCFP 3812) est une fois de plus outré d’être victime d’attaque. Hier soir, des suspects ont pris en otage deux agents lors d’une opération de service à la Caisse Desjardins de Saint-Charles-Borromée.

« C’est le 9e événement du genre en un peu plus d’un an. Le Syndicat exhorte la direction de Garda World à améliorer ses mécanismes de sécurité afin d’accroître la protection de ses agents, ainsi que celle du public. La compagnie fait la sourde oreille à toutes les demandes syndicales liées à la sécurité. Ils réduisent les mécanismes de sécurité déjà en place afin d’atteindre leur objectif financier et ainsi obtenir des bonis à la performance. Ils se foutent carrément de nos vies, nous sommes que des numéros pour eux et ça doit cesser !  Il faut bien vendre de la sécurité pour lésiner sur la sécurité de ses employésCe genre d’attaque a de lourdes conséquences psychologiques sur les agents et leurs proches », a dénoncé Angélique Paquette, présidente du syndicat SNCF-SCFP 3812.

Il faut mettre en place des mécanismes sécuritaires qui dissuaderont les voleurs ainsi qu’une réglementation adéquate. Le Syndicat réitère qu’il faut un troisième agent qui demeure dans le camion en tout temps, en appui à ses deux collègues qui effectuent le service chez les clients. Celui-ci assure un niveau de surveillance qu’aucune technologie ne peut offrir. Le troisième agent guette, réfléchit et agit selon la situation, assurant ainsi la sécurité de ceux qui l’entourent.

« Nous interpellons également les gouvernements fédéral et provincial afin qu’ils établissent des normes et des règles en matière de sécurité dans le secteur du transport de valeurs au Canada et au Québec. Au Québec, le Bureau de la sécurité privée réglemente la formation des employés, mais il n’y a aucune réglementation sur la spécification des véhicules, la composition des équipes et des exigences relatives à la sécurité des équipements. Pourtant, tous ces éléments ont un impact direct sur la sécurité du public et des travailleurs », de conclure Angélique Paquette.

Partagez!