Entente de cinq ans au Port de Québec

Le Syndicat des débardeurs du port de Québec (SCFP 2614), qui représente la centaine de débardeurs et les représentants Société des Arrimeurs de Québec (SAQ)viennent de signer une nouvelle convention collective.

D’une durée de cinq ans, cette entente prévoit, entre autres, des ajustements salariaux, des améliorations dans la conciliation travail-famille, une bonification des vacances, des congés de maladie, du régime de retraite et de l’assurance collective.

Plusieurs dispositions de la convention collective ont été clarifiées et plus d’une vingtaine de points ont été pré-entendus en vue du renouvellement de la convention collective. La question du recours à la sous-traitance a également été négociée à la satisfaction des deux parties.

« Il s’agit d’un premier règlement historique au Port de Québec par un renouvellement avant l’échéance de notre convention collective dont l’application de certaines dispositions ont été mise en application à partir du 22 juillet 2016 et dont le renouvellement a eu lieu le 29 mai 2017. Nous sommes satisfaits de cette entente qui va assurer à nos membres une meilleure qualité de vie. Le Port de Québec pourra, de son côté, compter sur une paix industrielle pour assurer sa croissance au cours des cinq prochaines années » de déclarer Stéphan Arsenault, président du Syndicat des débardeurs du Port de Québec.

Comptant plus de 110 000 membres au Québec, le SCFP représente le Syndicat des débardeurs du Port de Québec, ainsi que les débardeurs des ports de Montréal, Trois-Rivières, Sorel, Matane, et les débardeurs d’Arrimage du Saint-Laurent (Baie-Comeau).

Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les municipalités, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et urbain ainsi que le secteur mixte.

Partagez!