Entente de principe entérinée à TVA Rimouski

Rimouski, le mardi 13 février 2018 – Plus d’un mois après la menace d’un lock-out de la part de TVA Rimouski, des pourparlers entre les parties ont repris en début d’année. Après quelques rencontres, une offre de rattrapage salarial partiel a été faite par l’entreprise pour tenter de trouver un règlement final. Cette offre a permis la conclusion d’une entente de principe. Le rattrapage salarial était l’un des enjeux majeurs de cette négociation.

Le lundi 5 février dernier, les employés de la station de TVA Rimouski, après une présentation sur l’entente de principe et une période de questions, ont entériné la proposition par un vote secret à 87%.

Cette entente prévoit un rattrapage salarial de 1,35% assorti d’une convention de quatre ans avec des augmentations annuelles sous la forme «indice des prix à la consommation (IPC), minimum 1% et maximum 3%».

Le salaire au 1er janvier 2018 est donc augmenté d’environ 5,56%, et une rétroaction sera remise aux employés pour les années 2017 et 2016 peu de temps après la signature officielle de cette nouvelle convention.

Ces travailleurs étaient sans contrat de travail depuis décembre 2015.

Comptant près de 116,000 membres au Québec, le SCFP représente quelque 7496 membres du secteur des communications au Québec. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants: les affaires sociales, l’éducation, les universités, l’énergie, les municipalités, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le secteur maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.