Les cols blancs de Montréal-Est signent une nouvelle convention collective

En assemblée générale le 12 janvier dernier, les cols blancs de Montréal-Est ont voté à 96 % d’accepter un nouveau contrat de travail d’une durée de sept ans, soit du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2022.   La nouvelle convention collective signée le 9 février prévoit une augmentation totale de 17 % (sur sept ans) incluant l’implantation d’une nouvelle structure salariale en respect de la Loi sur l’équité salariale. Certains salariés recevront un montant forfaitaire.   « L’employeur a finalement entendu nos préoccupations. Pour les salariés de Montréal-Est, la mise en place d’une nouvelle structure salariale est une reconnaissance du travail effectué par nos membres qui sont majoritairement des femmes », d’expliquer Stéphan Meloche, conseiller syndical du SCFP.

De plus, la nouvelle convention collective permet dorénavant, l’horaire de quatre jours/semaine pour certains salariés. Il y a une amélioration de l’article sur le heures supplémentaires, bonification du montant pour repas payé, de la clause sur la fourniture de vêtements et de la clause de congés pour s’acquitter des obligations reliées à la garde, à la santé et à l’éducation des membres de la famille.

« Le comité de négociation composé du vice-président Dominic Charland, du directeur syndical Rachid Halhoul et de la déléguée Julie Léveillé, a fait un boulot sérieux et efficace. Le comité a aussi pu compter sur les services d’Édith Cardin pour les travaux sur l’équité salariale. Nous la remercions chaleureusement », de conclure Stéphan Meloche.

 

Partagez!