Vote de grève des sauveteurs de piscines de Dollard-des-Ormeaux

Les syndiqués cols blancs qui travaillent à l’Association aquatique de Dollard-des-Ormeaux (AADDO) ont voté lundi dernier pour le recours, au moment jugé opportun, à des moyens de pression pouvant aller jusqu’à une grève d’un maximum de 14 jours.

Les 70 syndiqués, représentés par le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP 429), sont sans convention collective depuis décembre 2016. Devant la lenteur des pourparlers, les employés ont voté à 96 % pour un recours à des moyens plus musclés afin de faire aboutir cette négociation.

« En posant ce geste, les employés des piscines de Dollard-des-Ormeaux veulent affirmer leur détermination à se mobiliser massivement afin de parvenir à un règlement satisfaisant dans les meilleurs délais », a expliqué Daniel Dussault, conseiller syndical au SCFP.

La question des horaires de travail est au cœur du blocage entre les parties.

Comptant près de 118 500 membres au Québec, le SCFP représente environ 70 % de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit 34 257 membres

Partagez!