Société de transport du Saguenay – Les chauffeurs votent massivement pour l’entente de principe

Saguenay, le lundi 22 octobre 2018 – Les chauffeurs d’autobus de la Société de transport du Saguenay (STS) ont voté massivement pour l’entente de principe conclue le mois dernier entre leur comité de négociation et les représentants de la STS. Les 125 chauffeurs d’autobus qui étaient sans convention collective depuis le 31 décembre 2016 ont voté à 95,9 % pour la nouvelle entente, hier soir, à Saguenay.

D’une durée de cinq, cette nouvelle convention collective comprend une hausse salariale de 3 % pour les trois premières années et de 2,5 % pour les années subséquentes. Les syndiqués ont notamment obtenu une participation dans la planification des trajets d’autobus, le maintien de la clause contre la sous-traitance et une amélioration sur le plan des vacances et des congés. Les chauffeurs à temps partiel ont également vu leurs conditions de travail s’améliorer.

Le président du syndicat des chauffeurs se réjouit de cette entente. « Je remercie notre comité de mobilisation, l’ensemble des chauffeurs ainsi que la population de Saguenay pour leur appui, ce qui nous a permis d’arriver à cette entente », de déclarer José-Nicolas Lopez, président du Syndicat des chauffeurs d’autobus du Saguenay (SCFP 3124).

Les négociations avaient été ardues entre les parties. En juillet dernier, les syndiqués avaient voté à 98,8 % pour entreprendre des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève. Mais des négociations intensives en présence d’une conciliatrice avaient mené à la conclusion d’une entente de principe le 28 septembre dernier.

« L’employeur avait sous-estimé la mobilisation des chauffeurs qui ont prouvé qu’ils ne travaillaient pas seulement pour leurs conditions de travail, mais également pour un service efficace pour les usagers. Nous espérons qu’à l’avenir, la STS va considérer les chauffeurs comme des partenaires incontournables dans la recherche d’un meilleur service de transport à Saguenay », a conclu Claire Simard, conseillère du SCFP.

 

Partagez!