Le SCFP salue le départ de Paul Gérin-Lajoie

C’est avec tristesse que les élus du Syndicat canadien de la fonction publique saluent le départ de Paul Gérin-Lajoie, cet homme qui aura laissé une trace indélébile sur la destinée du Québec moderne.

Il est considéré comme un des grands artisans de la Révolution tranquille, cette période charnière qui a permis à la société québécoise de faire des pas de géant vers sa modernité.

Paul Gérin-Lajoie a été  député à l’Assemblée nationale du Québec de 1960 à 1969 et ministre dans le gouvernement Lesage de 1960 à 1966. Il a été le premier ministre de l’Éducation du Québec. C’est dans ce domaine que sa contribution a marqué les esprits.

Il fut également le père de la doctrine Gérin-Lajoie qui est, encore aujourd’hui, le fondement de la politique internationale du Québec depuis 1965.

La fondation Paul Gérin-Lajoie qu’il a créée en 1977 continue de contribuer à l’éducation de base des enfants dans les pays les plus pauvres. Un des volets les plus connus de la Fondation est sa dictée annuelle, la Dictée PGL.

« Nous voulons lui témoigner toute notre gratitude, grâce à lui plusieurs générations de Québécoises et de Québécois ont eu accès à une meilleure éducation, des enfants démunis à travers la francophonie ont pu apprendre à lire et à écrire. Il a été également une grande inspiration pour de nombreuses personnes œuvrant dans le secteur de l’éducation. Nous avons l’obligation de protéger son héritage », a déclaré Denis Bolduc, président du SCFP-Québec.

Comptant près de 116 000 membres au Québec, le SCFP est présent dans 11 secteurs d’activité, soit les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les municipalités, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le secteur maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.

Partagez!