Le SCFP resserre les rangs autour des lockoutés de Viterra au Port de Montréal

Ce vendredi midi, le secrétaire-trésorier pancanadien du SCFP, Charles Fleury, s’est rendu au Port de Montréal pour appuyer les piqueteurs de Viterra en lock-out depuis le 30 janvier dernier. Il était notamment accompagné des dirigeants du SCFP-Québec Denis Bolduc et Benoît Bouchard, ainsi que de Marc Ranger et Marie-Hélène Bélanger, de la direction du SCFP au Québec.

Le confrère Fleury a assuré les lockoutés de son appui total et inconditionnel, au nom des 650,000 membres du SCFP de partout au pays. Il a sommé Viterra de mettre fin au lock-out et de négocier d’urgence une convention collective respectueuse de ses employés. Par la même occasion, au nom du SCFP national, il a remis aux lockoutés un chèque de 5000$.

Cette visite est un signe de plus d’une mobilisation qui fait boule de neige dans les rangs du SCFP. Plus tôt cette semaine, le mardi 3 avril, le Syndicat des employé(e)s de Vidéotron ltée (SCFP 2815) a remis un chèque de 10,000$ en appui au 51 lockoutés. D’autres annonces semblables suivront dans les prochaines semaines.

Rappelons que mardi dernier également, en assemblée générale, les lock-outés de Viterra ont rejeté à 90% une offre dite finale de la partie patronale.

Ces membres de la section locale 5317 du SCFP revendiquent un rattrapage au régime de retraite, de meilleures dispositions en santé et sécurité au travail ainsi qu’une amélioration des clauses touchant les horaires de travail et la conciliation travail-famille.

Fait à noter, la compagnie Viterra, un distributeur de céréales, a un historique de lock-outs partout au Canada.

Le SCFP continue de mettre tous les efforts nécessaires pour en arriver à une entente acceptable. Les lock-outés envisagent d’autres actions dans les prochaines semaines.

Le secteur du Transport maritime au SCFP regroupe environ 1240 membres dans les ports de Montréal, Québec, Trois-Rivières, Sorel, Matane, ainsi que les débardeurs d’Arrimage du Saint-Laurent (Baie-Comeau).

Partagez!