La rencontre avec le PDG de Glencore pourrait conduire à la fin du conflit de travail
Le SCFP défend les travailleurs lockoutés de Viterra de Montréal jusqu’en Suisse

Les représentants du SCFP se sont rendus à Zurich en Suisse cette semaine afin de participer à l’assemblée des actionnaires de la multinationale Glencore.  Le but de ce voyage était de dénoncer le traitement injuste des travailleurs de Viterra devant les actionnaires de la maison-mère.

Viterra, un commerçant distributeur céréalier présent au Port de Montréal, a mis ses travailleurs en lockout le 30 janvier dernier. Viterra appartient à Glencore depuis 2012.

« Nous avons pu nous entretenir avec le président directeur Général de Glencore, Ivan Glasenberg. Nous avons obtenu qu’il intervienne auprès de la direction de Viterra au Canada en leur enjoignant de faire le nécessaire pour régler ce conflit de travail qui a assez duré », a expliqué Jean-Pierre Proulx, conseiller syndical du SCFP.

Réseau mondial syndical de Glencore

Le conseiller syndical du SCFP et le président du Syndicat de Viterra, Éric Sinclair ont profité de leur passage à Zurich pour participer à la rencontre du Réseau mondial syndical de Glencore qui se tient en même temps que l’assemblée des actionnaires. Des représentants syndicaux planétaires d’entreprises appartenant à Glencore participaient à la rencontre qui a pour but d’unir leurs forces pour contrer la violation des droits des travailleurs des différentes entreprises de a multinationale.

« Ce fut un moment privilégié pour parler de défense des droits des travailleurs et pour échanger sur nos stratégies communes face à notre employeur commun », d’expliquer le président du Syndicat.

 

 

 

.

 

Partagez!