Réseau de transport de Terrebonne – Mascouche : les chauffeurs disent non

Le renouvellement de la convention collective des chauffeurs d’autobus du Réseau de transport métropolitain, secteur Terrebonne-Mascouche devra attendre. Les parties sont loin d’une entente. Hier, les chauffeurs ont rejeté à 99,9 % l’offre de l’employeur, la multinationale du transport, Keolis Canada.

Après une trentaine de rencontres de négociation au cours des mois de mars à octobre, dont les sept dernières en présence d’un conciliateur, l’employeur a fait une offre finale le 4 octobre 2018. Il a également demandé à la partie syndicale de la faire entériner par les syndiqués en assemblée générale, laquelle a eu lieu le 20 octobre dernier. La réponse des membres à cette offre fut on ne peut plus claire.

Plusieurs aspects de cette dernière ont fortement déplu aux chauffeurs, notamment la demande de Keolis de diminuer le nombre d’employés pouvant prendre leurs vacances durant la période estivale, les augmentations salariales inéquitables, l’absence de rétroactivité salariale pour 2018 ainsi que le gel des salaires pour 2019.

Les chauffeurs réunis en assemblée ont donc mandaté leur comité de négociation de retourner en conciliation et demandé à leur comité mobilité de commencer leurs moyens de pression, ceux-ci pouvant aller jusqu’à la grève, à exercer au moment jugé opportun.

La convention collective des 135 chauffeurs d’autobus est échue depuis le 31 décembre 2017.

Partagez!