Québec s’engage à signer l’accord de Vancouver bonifiant le RRQ

Après une lutte qui aura duré plus de huit ans et pour laquelle la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) a réussi à coaliser plus de 100 organisations de la société civile, le gouvernement libéral de Philippe Couillard a finalement annoncé qu’il se rangeait du côté des futurs retraités en entérinant l’accord de Vancouver.

Rappelons que le Québec était, jusqu’à aujourd’hui, la seule province canadienne qui refusait d’augmenter le taux des prestations de retraite pour tous et toutes de 25% à 33,33%, comme prévu dans l’entente avec le fédéral et les autres provinces par ce qu’on appelle l’accord de Vancouver.

«Il s’agit d’une victoire majeure pour les futurs retraités. En prenant cette décision, le gouvernement a finalement entendu raison et a décidé de ne pas pénaliser tous les travailleurs et travailleuses et de ne pas faire de ceux-ci les personnes retraitées les plus pauvres au Canada. C’est ce que nous revendiquions haut et fort et nous pouvons dire aujourd’hui: mission accomplie», se réjouit le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux, en affirmant qu’il s’agit d’un pas important pour le bien-être collectif de la société québécoise.

Rappelons qu’un fort consensus s’était dégagé lors de la consultation mise sur pied en début d’année par le gouvernement Couillard. Les experts étaient unanimes en ce qui concerne la nécessité d’agir dès maintenant afin de mettre à jour les prestations de retraite versées à l’ensemble des Québécois et des Québécoises.

«L’annonce d’aujourd’hui est le résultat de pressions et de négociations avec le gouvernement qui se concluent de façon positive, et ce, pour toute la population du Québec. C’est aussi la démonstration que la détermination et la mobilisation peuvent porter fruit et faire changer les choses», déclare Serge Cadieux.

La FTQ salue le travail effectué ces derniers mois dans ce dossier par le ministre des Finances, Carlos J. Leitão, qui a été à l’écoute des Québécois et Québécoises. Dorénavant, un retraité de Regina et un retraité de Rimouski qui ont gagné 40 000$ par an durant toute leur carrière recevront les mêmes prestations annuelles une fois à leur retraite, c’est-à-dire 13 333$ au lieu de 10 000$, soit une hausse de 33%.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses. Le SCFP est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.

Partagez!