Première convention collective pour la municipalité de Sainte-Barbe

Les sept cols bleus et cols blancs de la municipalité de Sainte-Barbe, en Montérégie, ont signé aujourd’hui leur première convention collective. C’est à l’automne 2016 que ces derniers ont décidé de se joindre au SCFP.

Cette nouvelle convention collective qui a été signée aujourd’hui sera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2023 soit pour une durée de près de 6 ans.

Les syndiqués ont obtenu un important rattrapage salarial variant entre 13.9% et 21.7% selon le poste occupé. De plus, les augmentations salariales accordées sont de 1.5% à compter du 1 janvier 2019, de 1.8% pour les années 2020, 2021 et 2022 et de 2% pour l’année 2023.

Un congé mobile a été ajouté à la banque de journées de maladie. De plus, des améliorations ont été apportées en ce qui a trait au fonctionnement de la banque de temps et dorénavant, le coût des assurances sera assumé à parts égales entre l’employeur et les employés.

Selon le président de la section locale 5305, Jonathan Vallée, le climat était cordial à la table de négociation. Il aura fallu une dizaine de rencontres, dont la dernière en présence d’une médiatrice, pour conclure une entente de principe.

Cette dernière a, par la suite, été entérinée à 85.7% par les membres lors d’une assemblée tenue le 23 mai 2018.

« Nous sommes fiers de cette première convention collective qui a été signée. Nous croyons que cet accord va servir les intérêts de la municipalité et ceux des syndiqués », a déclaré Jonathan Vallée, président du SCFP 5305.

Partagez!