La communauté au cœur des négociations
Une nouvelle convention collective pour la Ville de Lebel-sur-Quévillon

Dans un contexte difficile, les salariés cols blancs et cols bleus de la Ville de Lebel-sur-Quévillon qui travaillent aux Service administratif, Service des travaux publics et Service des loisirs ont signé une nouvelle convention collective le 8 septembre.

« La Ville de Lebel est dans un contexte économique difficile depuis plusieurs années suite à la fermeture de l’usine Domtar. Dans le but de collaborer à une relance économique les salariées ont fait beaucoup d’efforts et ont consenti à plusieurs réductions de leurs avantages sociaux qui leur étaient acquis depuis plusieurs années », d’expliquer Marjolaine Boutin, conseillère syndicale SCFP.

Les salariés ont perdu certains congés et devraient dorénavant payer davantage pour leur assurance médicament et autres soins médicaux.

« On s’attend à ce que les employés-cadres en fassent autant concernant leurs avantages sociaux qui sont les mêmes que nos membres avaient avant le renouvellement de la nouvelle convention collective », de dire la conseillère syndicale SCFP.

Les augmentations salariales se situent entre 1,25 % et 2 %. De plus, pour tout salarié qui fournit ses outils personnels, la compensation passe de 25 $ par mois à 25 $ par semaine.

Comme amélioration, mentionnons que la période d’essai passe de 90 à 150 joursafin de permettre au salarié de se qualifier pour un emploi.

Le dernier contrat de travail était échu depuis 31 mars 2016. Ils ont eu en tout sept rencontres de négociation et deux rencontres de conciliation en avril 2017. La nouvelle convention est d’une durée de six ans, soit du 1er avril 2016 au 31 mars 2022.

Partagez!