Nouvelle convention collective pour les cols bleus de Sainte-Anne-de-Bellevue

Ce mardi en après-midi, une nouvelle convention collective a été signée pour les quelque 18 cols bleus de la municipalité de Sainte-Anne-de-Bellevue, à la pointe ouest de l’île de Montréal. L’entente, d’une durée de cinq ans, couvre la période du 1er novembre 2016 au 31 octobre 2021.

L’entente de principe a été conclue entre les parties le 28 septembre dernier, puis approuvée par le conseil municipal le 2 octobre. Ensuite, en assemblée générale syndicale le 1er novembre dernier, les employés l’ont entérinée unanimement par scrutin secret. Ces cols bleus sont membres du Syndicat des cols bleus regroupés de Montréal (SCFP 301).

Les augmentations salariales annuelles prévues sont de 2% pour chacune des deux premières années, de 2,25% pour chacune des deux années suivantes, puis de 2,5% pour la dernière année du contrat de travail.

En ce qui concerne le régime de retraite, les cotisations des employés et de l’employeur seront progressivement augmentées. Présentement, employés et employeur versent chacun 7% du salaire dans la caisse. Au 1er novembre 2017, ce taux a passé à 7,5%. Il sera majoré à 8% au 1er novembre 2018, puis à 8,5% au 1er novembre 2019.

Toutes les primes inscrites dans la convention seront indexées suivant les augmentations salariales. Par ailleurs, des améliorations au régime de vacances annuelles ont été négociées.

«Les négociations se sont déroulées très efficacement. Les deux parties ont fait preuve d’écoute et de bonne volonté. C’est une autre démonstration qu’il est tout à fait possible d’obtenir de bons résultats à la table de négociation sans recours à des mesures législatives comme la loi 24», a souligné Stéphane Paré, conseiller syndical au SCFP.

Comptant près de 116,000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70% de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit 32,240 membres.

Partagez!