Le SCFP appuie la marche « De villes en villages pour le droit au logement » du FRAPRU

Le SCFP est allé à la rencontre des participants de la grande marche « De villes en villages pour le droit au logement » du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), hier, à l’entrée de la ville de Québec.

L’objectif de cette marche est d’interpeler les deux paliers de gouvernement sur les graves dénis du droit au logement qui accablent les ménages locataires à faible revenu et sur l’insuffisance des investissements dans le domaine du logement social.

Les marcheurs sont partis de la Colline parlementaire à Ottawa le 2 septembre dernier. Ils étaient de passage à Montréal la semaine dernière et ont atteint les portes de la vieille capitale hier. Ils arriveront à la haute-ville de Québec demain le 29 septembre où une manifestation est prévue à l’Assemblée nationale du Québec, en après-midi.

« Ce sont des alliés naturels qui militent pour de meilleurs accès à des logements sociaux. Nous devons les appuyer. Notre façon de les soutenir a été d’aller les rejoindre ce midi pour le lunch. On leur a offert le repas et le café. Ils ont vraiment apprécié. Ç’a été notre façon de les appuyer et de leur dire que leur cause est juste », d’expliquer Denis Bolduc, président du SCFP-Québec.

Le Front d’action populaire en réaménagement urbain est un regroupement national pour le droit au logement. Le FRAPRU est aussi actif sur les enjeux d’aménagement urbain, de lutte contre la pauvreté et de promotion des droits sociaux. Il est présentement composé de quelque 148 groupes membres.

Partagez!