Congrès SCFP national - Meilleure protection pour les grévistes
Les congressistes votent en faveur d’une augmentation de 50% des indemnités de grèves

Au congrès du 50e anniversaire SCFP, les congressistes ont voté pour une augmentation de 50% des indemnités de grève, passant de 200$ à 300$ par semaine.

La résolution 269 (adoptée) demandait l’augmentation des indemnités de grève à 60 $ par jour à compter du dixième jour de grève, jusqu’à concurrence de 300 $ par semaine.

«Notre caisse de grève est solide et elle est là pour mettre de l’argent dans les poches des travailleurs en grève, a martelé Fred Hahn, président du SCFP Ontario. En acceptant la hausse, nous disons haut et fort aux employeurs que nous sommes prêts à défendre nos membres.»

L’augmentation donne une plus grande protection aux membres qui se voient dans l’obligation de recourir à la grève pour défendre leurs droit. «Ce n’est que l’une de plusieurs mesures qui empêcheront nos membres de crever de faim lors des piquets de grève. Nous devons aussi sensibiliser la population à ce qu’est vraiment un piquet de grève, parce que trop de gens les franchissent», a affirmé Mark Hancock, président du SCFP-CB.

Certaines personnes ont pris parole en faveur d’une augmentation encore plus importante des indemnités. Paul LePage, de la section locale 416 (employés cols bleus de Toronto), qui parlait au micro contre la résolution croit que «ce n’est pas suffisant en 2013, surtout dans une ville comme Toronto».

En conclusion, pour sa part, Tim McGuire, de la section locale 79 (employés cols blancs de la Ville de Toronto), croit que nous devons affirmer clairement que nous pouvons soutenir nos membres en grève.

Partagez!