Comité du triangle rose

Le Comité du triangle rose du SCFP-Québec fait connaître et défend les droits et les libertés des lesbiennes, gais, bisexuelles, transgenres, transsexuelles et intersexuées (LGBTTI). La participation active de ses membres aux coalitions, aux efforts de lobbying et aux campagnes contribue à sensibiliser les gens à la vie et aux points de vue des membres LGBTTI, tant au sein des structures du SCFP-Québec que dans les lieux de travail et les collectivités.

Pourquoi un triangle rose?

Le triangle rose (en allemand: Rosa Winkel) était dans l’univers concentrationnaire nazi le symbole utilisé pour «marquer» les homosexuels. De taille supérieure aux autres triangles, ce symbole de persécution, de discrimination, a été repris par la communauté homosexuelle comme symbole identitaire.

Que veut dire LGBTTI?

Lesbienne: Femme qui éprouve une attirance sexuelle pour d’autres femmes.

Gai: Personne qui éprouve une attirance sexuelle pour une personne du même sexe. Le mot est utilisé le plus souvent pour désigner des hommes homosexuels.

Bisexuelle: Personne qui éprouve une attirance sexuelle tant pour les hommes que pour les femmes.

Transexuelle: Personne qui change son anatomie dans le cadre d’une transition afin de vivre comme une personne de l’autre sexe.

Transgenre: Personne dont l’identité sexuelle, l’expression sexuelle ou l’apparence physique ne correspond pas aux attentes conventionnelles en matière de masculinité ou de féminité.

Intersexuée: Personne née avec une combinaison d’anatomie mâle et femelle.

17 mai, Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie

Le 17 mai est maintenant reconnu comme la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie.

Le Comité du triangle rose du SCFP-Québec encourage tous les syndicats membres du SCFP à être partie prenante des activités qui marquent le 17 mai 2016. Intitulée L’homophobie affectent tous les âges, la campagne 2016 se déroule sous l’égide de la Fondation Émergence. Une foule d’organismes, d’associations et de syndicats appuient cette campagne, dont le SCFP et la FTQ.

La campagne de la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie 2016 met en lumière les réalités sur la situation des personnes aînées lesbiennes, gaies, bisexuelles et trans (LGBT).

«Les personnes aînées LGBT ont connu la criminalisation, la pathologisation médicale et la condamnation religieuse de l’homosexualité et de la transidentité, qui sont à l’origine des préjugés et des stigmatisations qui persistent aujourd’hui, notamment dans le monde des aînés», constate le président de la Fondation Émergence, Claude Leblond.

Pour souligner le 17 mai

Le SCFP-Québec encourage ses syndicats membres à souligner la journée du 17 mai. Le matériel promotionnel de la campagne 2016 comprend deux affiches, en format 35 x 48,25 cm (13,75 x 19 po), et un dépliant, disponibles en français et en anglais. On peut commander ce matériel à partir du site de la Fondation. L’organisation de conférences et la levée du drapeau arc-en-ciel sur les mâts est également encouragée.

Un peu d’histoire

Sur l’initiative de la Fondation Émergence, une journée thématique consacrée à la lutte contre l’homophobie a été organisée au Québec, le 4 juin 2003, sous la dénomination de «Journée nationale de lutte contre l’homophobie». Avec l’appui de nombreux partenaires, la Fondation a ensuite travaillé activement à tenir cette journée annuelle à l’échelle de tout le Canada. Des pays comme la Belgique et la France ont retenu l’idée et ont mis sur pied des événements semblables.

D’autres pas ont été franchis pour lancer cette initiative au niveau international, avec la participation d’un certain nombre de pays européens qui ont travaillé à diffuser l’idée et ont proposé que le 17 mai devienne la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie (ou International Day Against Homophobia, mieux connu sous l’acronyme IDAHO).

La plus importante conférence internationale sur les droits humains LGBT jamais organisée à ce jour s’est tenue à Montréal à l’été 2006, à l’occasion des premiers Outgames mondiaux. Cette conférence s’est achevée sur l’adoption de la Déclaration de Montréal, dont la dernière recommandation, lue aux cérémonies d’ouverture des Outgames par Martina Navrátilová, «appelle tous les pays du monde et les Nations Unies à déclarer que le 17 mai de chaque année [soit] la Journée internationale contre l’homophobie, et d’en faire la promotion». La Fondation Émergence est à l’origine de cette recommandation adoptée par la Conférence internationale sur les droits humains des LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels, transsexuels, transgenres).

Composition du Comité depuis le dernier congrès du SCFP-QC qui a eu lieu en mai 2015:

Lucie Levasseur, présidente du SCFP-Québec;
Josée Aubé, conseillère syndicale SCFP;
Line Blackburn, secteur Transport urbain et agit à titre de présidente;
Alain Caron, secteur Communications, responsable politique;
Zivanka Kovalski, secteur Communications et agit à titre de secrétaire;
Eric Romano, secteur Universitaire;
Jean Lavoie, secteur Affaires sociales.

Pour contacter le Comité du triangle rose du SCFP-Québec, écrivez à trianglerose@scfp.qc.ca ou visitez la page Facebook du Comité du triangle rose du SCFFP-Québec

Certaines sections locales ont aussi un comité du triangle rose.

SCFP 1244

Pour visiter le site web du comité du triangle rose du Syndicat des employé(e)s de l’Université de Montréal,

CLIQUEZ ICI !

SCFP 2000

Pour visiter le site web du comité du triangle rose du Syndicat des employé(e)s de techniques professionnelles et de bureau d’Hydro-Québec,

CLIQUEZ ICI !

 

Le Comité national du triangle rose

La vidéo présentée par le Comité national au congrès pancanadien du SCFP, en octobre 2013.

«Ça s'améliore»

Une vidéo du Comité des droits des gais, lesbiennes, bisexuels et transgenres (GLBT) de la FTQ.