Bilan statistique 2017 de la CNESST
86 223 personnes ont subi un accident du travail au Québec

Ce 27 avril, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a diffusé un communiqué de presse pour souligner le Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail, prévu le 28 avril. Dans ce communiqué, elle dressait également son bilan statistique 2017, que nous republions ici.

En 2017, 62 personnes ont perdu la vie lors d’un accident du travail. Cela correspond à 18 décès accidentels de moins qu’en 2016. De plus, 168 décès liés à des maladies professionnelles ont été acceptés, soit une augmentation de 31 cas par rapport à 2016. Ce sont donc 230 décès au total qui ont été acceptés en 2017.

Par ailleurs, toujours en 2017, 86 223 personnes ont subi un accident du travail, ce qui représente 236 accidents par jour. De plus, 9 912 travailleurs ont été victimes d’une maladie professionnelle. Au total, 96 135 lésions professionnelles ont été acceptées, ce qui représente une augmentation de 5 721 cas par rapport à 2016.

Dans l’ensemble, il demeure que beaucoup de progrès a été accompli au fil des ans pour améliorer le bilan des accidents du travail. Pour continuer sur cette voie, tous les acteurs des milieux de travail doivent poursuivre leurs efforts afin d’offrir des environnements de travail toujours plus sains et sécuritaires.

La clé de la prévention des accidents du travail, qu’ils soient mortels ou non, est une bonne prise en charge de la santé et de la sécurité par les milieux de travail, combinée aux actions concertées de la CNESST et de ses partenaires.

Actions réalisées

Pour souligner le Jour de deuil, le drapeau du Québec sera en berne jusqu’à lundi matin devant le siège social de la CNESST à Québec et toute la journée de samedi devant l’Assemblée nationale.

Pour rejoindre le plus grand nombre d’employeurs et de travailleurs possible, la CNESST diffuse à la radio, depuis le 16 avril, un message rappelant l’importance de parler de santé et de sécurité afin de prévenir les accidents du travail.

Enfin, pour faire mieux connaître cette journée importante, la CNESST invite tous les Québécois et les Québécoises à partager avec leur entourage, en signe d’appui à la cause, des messages de sensibilisation, qui sont disponibles dans le site Web jourdedeuil.com.

Bref historique du Jour de deuil

En 2003, le Bureau international du travail a décrété le 28 avril Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail. Puis, en 2010, l’Assemblée nationale du Québec a fait du 28 avril le Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail. Cet événement international est souligné dans plus de 70 pays à la mémoire des victimes d’accidents du travail.

Partagez!